EGLISE SAINT AUBIN DE DOUDEAUVILLE-EN-VEXIN                             ACTUALITES


20 mars 2019

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

Dans la salle des fêtes de Doudeauville-en-Vexin

10, rue Saint Aubin

à 20h30

 

 


Saint Luc fait "La Une"

 

 

 

Monuments et Sites de l'Eure, le magnifique bulletin de l'AMSE*, nous a généreusement ouvert ses colonnes pour cette publication sur la réalisation de la tranche ferme des travaux.

Vous trouverez dans cet article, outre le déroulé de ce chantier, de nombreuses photos réalisées sur 2015 et 2016. De quoi faire revivre le souvenir de cette première partie de restauration ..... en attendant le début de la seconde tranche en septembre .

Cliquez sur l'image ou ici pour lire l'article.

 

 

Bulletin en vente 9 € (prix coutant)

  • auprès de Mémoires 06 09 66 27 99
  • à la Mairie de Doudeauville
  • auprès de l'AMSE (port en sus)

* Association des Amis des Monuments et Sites de l'Eure.

BP 90589 - 27005 Evreux Cedex

Tél. 06 18 94 80 92 - Courriel : info@amse.asso.fr 


Grande opération : Adoptez un Grotesque


 

 

LANCEMENT LE 17 SEPTEMBRE 2016

 Au 01/07/2017 : 10 "parrains"

 

L'église Saint Aubin de Doudeauville est "habitée", à la base de sa voûte lambrissée, par un univers fantastique qui mêle feuillage, personnages et animaux étranges pour former une magnifique frise sculptée.

 

Entièrement recouverte de badigeon à plusieurs reprise, cette frise était devenu quasiment illisible et la finesse de son décor passait presque inaperçue. Patiemment dégagée pour retrouver la plus infime trace des couleurs d'origine, cette frise, ainsi que l'intégralité de la voûte en berceau, a été remise aux couleurs de la Renaissance  bleu vif, blanc rehaussé de jaune et de rouge avec une touche de noir pour les pupilles. 

 

Entourée d'ocre et de rouge, la frise a retrouvé son rôle d'élément majeur du décor de l'église.

GROTESQUE - Substantif masculin ou féminin

Ornement (dessin, peinture pou sculpture) des monuments antiques mis au jour en Italie par les fouilles de la Renaissance et représentant des sujets fantastiques, des compositions capricieuses figurant des personnages, des animaux, des plantes étranges.

Encyclopédie Univ. T.12, 1972, p. 236 : L'Italie elle-même développa un élément décoratif entièrement nouveau : autour de 1480, les fouilles partielles de la Domus Aurea de Néron révélèrent pour la première fois la peinture murale antique et la décoration en stuc. Et comme on les découvrit sous les ruines, pour ainsi dire dans des grottes, on appela ces décorations «grotesques » .

L’art de la Renaissance s’appropria ce style et l’utilisa amplement.